Compatibilité entre navigateurs et versions : jusqu’où est-il encore nécessaire d’aller?

Le plus loin possible diront probablement ceux qui n’ont jamais toucher à l’intégration. La compatibilité entre navigateurs est un vrai casse-tête. Et soyons honnête, personne n’a envie de rajouter des lignes de code pour que Chrome, Firefox, Safari ou Internet Explorer affichent enfin le contenu de la même façon.

 

De nouveaux outils mais…

Depuis quelles années, de nouvelles technologies ont commencé à enlever bon nombre d’épines des pieds de nos chers intégrateurs. Il faut dire qu’ils s’arrachaient parfois les cheveux ne serait-ce qu’à afficher sur un navigateur récent les maquettes des web designers.

Problème : la compatibilité des ces nouveaux outils avec d’anciens navigateurs, et même encore les actuels est souvent assez hasardeuse. Ils obligent à rajouter des dizaines voir des centaines de lignes au code pour être interprétés correctement par les navigateurs.

En effet, les anciens navigateurs ont tendance à afficher les pages avec des différences importantes, même si elles sont codées dans les normes.

Il est possible de résoudre les problèmes de compatibilité, mais cela demande beaucoup d’effort et de temps. Cela a donc un coût, qui, il faut le dire, n’est pas toujours justifié pour le nombre d’utilisateurs.

 

Compatibilité entre navigateurs, des difficultés majeures

La principale bête noire des intégrateurs et développeurs, c’est Internet Explorer. À cause de sa popularité et de son faible taux d’adoption des mises à jours (qui rappelons le se font manuellement), il reste un bon nombre d’utilisateurs sous IE7 et 8. Et c’est sans parler de ceux utilisant encore la version 6. Les parts de marché du navigateur phare de Microsoft sont en chute libre face à l’arrivée d’autres navigateurs plus respectueux des standards comme Mozilla Firefox et surtout Chrome. Mais leur diversité fait de la compatibilité entre navigateurs et leurs différentes versions est un atout indispensable.

Cependant, rien ne sert de traquer les infimes divergences. Un visiteur lambda utilise un navigateur unique et ne remarquera pas ces petites différences. Il faut donc coder pour que la mise en page globale et l’esprit graphique restent les mêmes.

Il existe différentes techniques pour simplifier l’optimisation sur tous les navigateurs : dégradation élégante, utilisation du jQuery ou de frameworks. Mais à moins d’avoir un budget illimité, il n’est désormais plus possible de réaliser un site compatible avec tous les navigateurs et types d’appareils. Plusieurs grandes entreprises comme Google et Facebook ont déjà donné la direction à suivre en abandonnant purement et simplement le support d’IE6.

 

Mais alors, on fait quoi ?

Le choix des technologies utilisées doit être pensé en fonction de différents facteurs. Technique, marketing et durée de vie du site Internet, mais également en sélectionnant les navigateurs principalement utilisés par la cible.

De nombreux facteurs entre en jeu et aujourd’hui, les points les plus important à considérer sont :

  • le responsive, garantissant le confort d’utilisation des tablettes et smartphone,
  • l’abandon du support IE7 pour économiser des heures de développement et profiter de technologies modernes et sécurisées,
  • inviter les internautes à mettre à jour les navigateurs obsolètes vers des versions sécurisées, pour les sites d’e-commerce principalement.

Avec ces informations en main, il ne reste plus qu’à tester, tester et encore tester. D’où l’existence d’outils tels que HTML5please et Can I use, qui vous simplifieront certainement la tâche.

Bien sûr certains se contenteront, non sans un certain humour, d’inviter les visiteurs possédant des navigateurs trop anciens à en changer parce qu’Internet Explorer, c’est quand même bien dépassé.

 

Sources :

http://www.alsacreations.com/actu/lire/505-compatibilite-navigateur-et-prise-de-tete.html
http://www.adviso.ca/blog/2012/02/16/compatibilite-navigateurs-ie6-ie7-ie8/
https://www.iwebyou.fr/actualites/compatibilite-des-navigateurs/
http://www.blogduwebdesign.com/integration-html5/comment-faire-un-site-compatible-pour-tous-les-navigateurs/1016

1 réflexion sur “Compatibilité entre navigateurs et versions : jusqu’où est-il encore nécessaire d’aller?”

  1. Il subsiste encore beaucoup de difficultés avec les navigateurs ! D’ailleurs il suffit d’ouvrir ce blog avec safari pour s’en rendre compte. L’image de l’article sur le master ne s’affiche pas… pour quelle raison… Mystère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.